Accueil > Actualités > [Maison des Technologies Paysannes] Portes-ouvertes « installation et technologies » à Trévero : retour sur une soirée riche d’échanges !

[Maison des Technologies Paysannes] Portes-ouvertes « installation et technologies » à Trévero : retour sur une soirée riche d’échanges !

mardi 26 novembre 2019
[Maison des Technologies Paysannes] Portes-ouvertes « installation et technologies » à Trévero : retour sur une soirée riche d’échanges !

Dans le cadre du mois de l’installation durable en Bretagne, l’Atelier Paysan et la Ferme de Trévero ouvraient le 21 novembre dernier leurs portes pour une visite et soirée d’échanges sur le thème de l’installation et des technologies. L’occasion d’en savoir plus sur la Maison des Technologies Paysannes actuellement en construction et de découvrir un exemple concret d’installation faisant la part belle à l’auto-construction.

17h. Fin de journée anticipée sur la Ferme de Trévero. Derniers coups de viseuse pour les bénévoles du chantier de la Maison des Technologies Paysannes, derniers animaux à nourrir pour les paysans, dernières réponses aux journalistes pour Fabrice Clerc, co-gérant de l’Atelier Paysan. Les premières personnes venues pour les portes-ouvertes commencent à arriver et découvrent les plans de machines paysannes rassemblés au sein de l’exposition "Machines et bâtiments agricoles libres : des Communs en exposition" affichée pour l’occasion.

JPEG - 2.6 Mo

Bientôt, ce sont près de 80 personnes qui attendent le début de la visite. Paysan·ne·s et porteur·euse·s de projet, structures partenaires, services de la chambre d’agriculture, de la Direction départemental des Terriroires et de la Mutualité Sociale Agricole, mais aussi élus locaux et citoyen·ne·s engagé·e·s sur les questions agricoles et alimentaires ont fait le déplacement pour l’évènement. La dizaine de bénévoles du chantier participatif de la semaine ont rejoint également le groupe.

Après une présentation générale de L’Atelier Paysan et de la ferme de Trévero, le groupe se dirige vers l’ancienne stabulation. L’occasion pour Régis, un des deux paysans installés, de revenir sur les transformations de ce bâtiment en lien avec la reprise. « Le passage d’une activité laitière à quelque chose de plus diversifié nous a rapidement amenés à nous poser la question de l’usage de ce bâtiment. Nous avons fait le choix de vider et décaisser la fosse à lisier pour gagner en hauteur afin d’installer les machines et les stocks en lien avec l’atelier céréales ». Terre de Liens, en tant que propriétaire du bâtiment, prendra quant à lui en charge les frais concernant l’étanchéité de la toiture.

Quelques mètres plus loin, seconde étape de la visite : le chantier de la Maison des Technologies Paysannes et sa halle de plus 300m2 qui trône fièrement dans la lumière de fin du jour. Corentin Guillouzouic, ingénieur-formateur à l’Atelier Paysan dans l’Ouest, revient sur les grandes étapes des travaux : « L’auto-construction est au cœur du chantier. Ingénieurs de l’Atelier Paysan, compagnons et bénévoles travaillent d’arrache-pied depuis septembre pour faire sortir de terre le bâtiment : ossature bois, montage de la charpente, isolation paille, toiture, électricité ». Les chantiers participatifs vont se poursuivre jusqu’à noël sur la partie bardage et reprendront en janvier. Objectif : accueillir d’ici quelques mois les premières formations de l’Atelier Paysan et inaugurer le lieu le 27 juin 2020 à l’occasion d’une grande fête sur la ferme.

La Maison des Technologies Paysannes sera ouverte aux paysans et paysannes, aux citoyens et aux citoyennes et à tous les acteurs locaux. Ce sera une maison dédiée à la création, à l’expérimentation, à la formation et aux échanges sur les outils paysans. Un tel projet a un coût, comme le rappelle Fabrice Clerc « Il s’agit d’un investissement conséquent pour notre coopérative à but non-lucratif. Nous encourageons donc toutes les personnes qui souhaitent soutenir le projet à contribuer à notre campagne de financement participatif. Le développement de l’agriculture biologique est l’affaire de tous et toutes ! ».

Il fait maintenant totalement nuit et les échanges se poursuivent à l’intérieur, autour d’un vin chaud et d’un apéro paysan faisant la part belle aux produits locaux. Régis et Benjamin, le second associé sur la ferme, reviennent plus en détails sur les poulaillers mobiles choisis pour leur ferme.

JPEG - 2.2 Mo

Les deux paysans reviennent ensuite sur le parcours semé d’embûches de l’installation. Mais les deux hommes, non-issus du milieu agricole, se considèrent relativement privilégiés avec de solides appuis dans leur entourage, une capacité à tirer leur épingle du jeu dans les dossiers d’aides et un appui crucial de la foncière Terre de liens. Pour Fabrice Clerc, cette question de l’installation a directement à voir avec l’industrialisation de l’agriculture. « Il nous faut lutter contre ce rouleau compresseur qui pousse à l’agrandissement et fait chaque jour disparaître les paysan·ne·s. Nous n’avons pas d’autres choix que de sortir de la simple alternative pour passer à l’échelle supérieure et remettre en cause le système agricole et alimentaire dominant ». La future Maison des Technologies Paysannes sera, nous l’espérons, un lieu privilégié pour faire mouvement sur ces questions.

*******

Il ne vous reste plus que 3 jours pour contribuer à la campagne de financement participatif pour nous aider à faire sortir de terre la Maison des Technologies Paysannes. Grâce au soutien de plus de 239 citoyens et citoyennes, nous avons déjà collecté plus de 20 000 euros pour le bois d’ossature. Aidez-nous à atteindre le pallier suivant pour financer l’isolation terre/paille et l’enduit chanvre !
Pour relayer et contribuer, rendez-vous sur la page de la campagne : https://fr.ulule.com/la-maison-des-technologies-paysannes/